Assurance moto / scooter : Simulation et devis

Vous venez d’acquérir une moto ou un scooter et vous souhaitez avoir des informations sur l’assurance ? Ce qu’elle prévoit ? Les organismes qui la proposent ?

L’assurance est obligatoire si vous voulez circuler librement avec votre véhicule motorisé.

Comment se compose-t-elle ?

La responsabilité civile est la base de ce type de contrat.
A cela, il peut être ajouté des options pour améliorer la protection à savoir le dommage de la moto, du conducteur, du passager…

Types d’assurances proposées pour un deux roues :

- Au tiers

Elle permet d’assurer les dommages causés à un tiers qu’ils soient corporels ou matériels. Ils doivent être causés par le véhicule assurés. Cette assurance minimale, qui est la responsabilité civile, est obligatoire pour tous les motards.

- Tous risques

Elle englobe l’assurance au tiers puis couvre les dommages de la moto / scooter même quand l’assuré n’est pas responsable de l’accident.
L’identification du responsable n’est pas obligatoire.
Par contre, elle ne fonctionne pas en cas de conduite en état d’ébriété ou sous l’emprise de stupéfiant.

Comment est définit le prix ?

- Type de moto

Il existe plusieurs sortes de moto / scooter sur le marché comme par exemple les routières, les sportives, les roadsters, les customs, les scooters 50 CC, les scooters à deux roues, et ceux à 3 roues…

De ce fait, le prix varie suivant :

- la cylindrée : La puissance et la cylindrée sont répertoriées en code risque qui est déterminé suivant le caractère accidentogène du véhicule.
Le montant de la prime sera plus élevé pour une moto avec un code risque élevé. En résumé, une moto custom est moins accidentogène qu’une sportive donc son tarif sera moindre.

- la catégorie : Il en existe 3

  • MTL qui regroupe les motos légères de moins de 125 cm3 avec une puissance maximale de 11 Kw (15 CV).
  • MTT1 qui comprend les motos de + de 125 cm3 avec une puissance de 25 Kw (34 CV).
  • MTT2 qui représente les motos ayant une puissance de 73,6 Kw (100 CV).

- La situation de l’assuré

En effet, l’âge, le nombre d’année de permis et de pratique de la moto ou scooter, le lieu de résidence et la situation familiale entrent en ligne de compte pour calculer le tarif.
Ce qui influe énormément le montant est le coefficient bonus / malus de l’assuré.

- Les options choisies

Afin d’améliorer la couverture de l’assurance moto, il est possible d’ajouter des options qui feront augmenter le prix mais protègeront mieux le bien ou les accessoires.
Les options peuvent être pour la moto comme le bris d’optique, la garantie des accessoires tels que le top case, la bulle… ou pour le motard comme le casque, l’équipement…

Assurance spécialisée dans les moto et scooter ou assurance générale ?

- Les assurances spécialisées

Cela permet d’avoir un contrat pointu dans ce domaine que ce soit pour la protection du véhicule, du conducteur ou du passager. Ces établissements incluent également les quads, les mini motos, les motos à 3 roues…

- Les assurances Générales

Vous pourrez jouer sur le fait d’avoir plusieurs contrats à votre actif (habitation, auto…). Certains assureurs (Assor, Maaf…) proposent des avantages lors du regroupement des contrats. Pour citer un exemple, la Maaf octroie une réduction d’assurance d’environ 40 % sur l’assurance moto si vous assurez également votre automobile.

- Informations sur l’assurance des scooters

Les assureurs font la différence entre l’assurance moto et scooter car ces derniers ont des risques plus importants. C’est pourquoi les prix des primes seront plus élevés.
Les garanties sont les même mais des recommandations sont ajoutées aux conducteur de scooter de 50 CC, tel que le transport de passager (obligation d’avoir une selle biplace, une poignée et des repose-pieds), le débridage (toute modification du scooter entrainera la non prise en charge par l’assurance en cas de sinistre).

Les cas particuliers

- Jeune conducteur

L’assurance sera plus élevée que celle d’un expérimenté du fait de votre inexpérience.
Pour ne pas être assommé par les échéances, il vaut mieux débuter par une moto de faible puissance (Kawasaki ER6, Suzuki Gladius…). De toute façon, durant 2 ans, le jeune motard ne pourra pas prendre de moto de plus de 34 CV.

- Motard avec malus

Il est très compliqué d’assurer un deux roues quand on est sanctionné d’un malus. Si aucun assureur n’accepte, il faut faire un recours au Bureau Central de Tarification (BCT) qui donnera la possibilité d’avoir au moins l’assurance obligatoire qui est la responsabilité civile.
Information à connaitre : un malus s’annule après 2 ans d’assurance sans sinistre.

- prêt de la moto

Dans le cas du prêt du véhicule, le propriétaire n’est pas responsable en cas d’accident. Certaines assurances ont une clause de conduite exclusive par l’assuré. Avant de prêter ou d’emprunter un véhicule, il faut vérifier les clauses de l’assurance.

- Usage du véhicule

L’assureur demandera l’usage de la moto / scooter pour établir le contrat. Il est possible de l’assurer en « promenade » qui exclut le trajet domicile-travail ; En « promenade-trajet travail » qui couvre les déplacements de la vie privée et professionnels sans tournée régulière, location ou autre ; Et en « affaires » qui permet les trajets privés et professionnels avec la possibilité de faire des tournées de clientèle ou autre.

- Moto de collection

Les tarifs seront moins élevés qu’une moto récente, tout comme le prix de la carte grise. Il faut bien spécifier le terme « collection » et l’utilisation du véhicule (promenade, professionnel…) lors de la souscription du contrat.

Les organismes d’assurance et leurs sites

Assurance Moto Verte (www.amv.fr), Assurance Mutuelle des Motards (www.mutuelledesmotards.fr), AMT Assurances (www.amt.tm.fr), Club 14 (www.club14.com), motoassurance.com (www.motoassurance.com), France Motos Assurances (www.fma.fr)

N’hésitez pas à faire le tour des assurances pour demander des devis et comparer afin d’obtenir le meilleur rapport qualité / prix. Vous pouvez également les comparer directement en ligne, afin d’obtenir un résultat instantané.