Assurance loyers impayés: une assurance à ne pas négliger

Vous êtes propriétaire d’un appartement et vous souhaitez le mettre en location ? Sachez qu’il existe une assurance loyers impayés qui peut vous aider à sécuriser votre location. En quoi consiste cette assurance ? Quel est son coût ?

Quelle est sa définition ?

Il s’agit d’une garantie qui va vous permettre de sécuriser la location de votre bien immobilier. Elle garantie ainsi les loyers, les charges impayés, les détériorations ainsi que les frais de contentieux. Pour souscrire cette assurance, il suffit de se renseigner auprès d’une compagnie d’assurance. Certaines banques proposent ce service.

Que couvre cette assurance ?

L’assurance des loyers impayés couvre quatre garanties :

  1.  Les loyers impayés (avec les charges, les taxes…) : attention certains contrats peuvent prévoir quelques mois de franchise. Il est important de bien se renseigner et de poser toutes les questions nécessaires.
  2. Les détériorations : toutes les détériorations ainsi que les dégradations que vous aurez constatées au départ du locataire, pourront être prises en charge à condition qu’elles ne soient pas couvertes par le dépôt de garanties.
  3. Les frais de contentieux : on entend par frais de contentieux, les frais d’huissier, d’avocat…
  4. Le départ prématuré du locataire : vous pourrez bénéficier d’une indemnisation jusqu’à la récupération de votre logement (par exemple : en cas de décès du locataire).

Quel en est le coût ?

Le tarif est exprimé en pourcentage et il varie entre 3 % et 4 % du montant annuel des loyers et des charges. Les prix varient en fonction des options souscrites et en fonction de la compagnie d’assurance. Il est important de bien prendre votre temps et de les comparer entre elles.

A savoir : le montant des cotisations est déductible de votre taxe foncière.

Quelles sont les obligations du bailleur ?

Afin d’être remboursé et que le contrat d’assurance prenne en charge les différentes défaillances, vous devez respecter certaines obligations. D’une part, le contrat de bail devra être conforme à la législation et vous devrez vous assurer que le locataire est solvable. D’autre part, votre contrat de bail devra faire apparaître une clause résolutoire pour défaut de paiement des loyers. Sans les deux obligations, vous vous verrez refuser par votre compagnie d’assurance.